Streets of rage 4
Gaming,  PC,  SWITCH,  Test,  XBOX ONE

Streets Of Rage 4 – Test

Streets of rage 4, ça y est 26 ans après Streets of rage3, Dotemu, Lizardcube et Guard Crush Games nous livrent enfin cette suite que beaucoup de fans de la saga comme moi espéraient voir arriver.
La joie de pouvoir à nouveau distribuer des pains dans la tête des méchants qui inondent les niveaux de Wood Oak City.
Dotemu nous livre à nouveau un jeu d’une qualité irréprochable, leurs talents avaient déjà été prouvés avec l’excellent remake de Wonder Boy III: The Dragon’s Trap sortie en 2017, si vous ne connaissez pas le titre voici un petit aperçu (Remake/Orignal).

Synopsis

Chronologiquement, le jeu se déroule dix ans après les événements de Streets of rage III, durant lequel le cerveau criminel M. X a finalement été vaincu.
Mais la paix ne fut que de courte durée, car Wook Oak City est tombé sous le contrôle d’un nouveau syndicat du crime dirigé tout simplement par les enfants de M. X, les Y twins.
Leurs plans et tout simplement de laver le cerveau des habitants de la ville en utilisant de la musique hypnotique.
Et qui de mieux que nos comparses du passé pour stopper ces vilains garnements.

Autopsie du jeu

Avant tout, petit tour du propriétaire en quelques mots :

  • 12 niveaux éparpillés au sein de la ville de Wook Oak City
  • 5 niveaux de difficulté (pour les casseurs de mâchoires confirmés)
  • 4 personnages jouables de base, plus d’autres personnages déblocables dans le mode histoire ou en fonction du score de fin de niveau.
  • jouable à 4 en local et 2 en ligne (dommage de ne pouvoir être 4 en ligne également)
  • 3 nouveaux modes une fois le mode histoire fini
    – Mode Arcade
    – Mode Boss Rush
    – Choix du niveau
  • Le mode duel, seulement pour se battre avec ces amis(e)s en face-à-face avec son personnage favori (l’amitié ne résistera pas à cet affrontement)
  • Le mode Extra, qui comme son nom l’indique contient des petits plus comme les artworks, des concepts arts ou les fiches de personnages, qui nous permet de voir tout le travail accompli par les équipes de devs.

Gameplay

Streets of rage 4 et un astucieux mélange des trois premiers opus de la saga, avec son petit truc à lui qui lui permet d’avoir sa propre identité pour ne pas être qu’une copie de l’existant.
Faites craquer les doigts et la nuque, à vous les zones à nettoyer de toutes vermines et autres loubards ou dame vêtue de cuir et de fouet (ait) avant d’arriver face au Boss du secteur, au maître ou maîtresse de la tatane dans la tronche qui tentera de vous empêcher d’avancer plus loin (ce qui a fait de Streets of Rage et autres beat en up des classiques du genre)

À vous les coups spéciaux dignes de Streets of rage 2, avec deux choix, coups spéciaux de base, mais attention à la vie (oui ça consomme ces petites bêtes) ou l’ultime coup, la fury, l’art ancestral du cassage d’os grâce aux petites étoiles que vous pourrez récupérer dans le jeu (à vous de les trouver).
Mais si vous ne les utilisez pas, elles seront comptabilisée à chaque fin de niveau pour atteindre le score qui vous permettra peut-être de débloquer un personnage.

Bien sûr, n’oublions pas un scénario et une nervosité digne de Streets of rage 3 et croyez-moi, tout ça vaut le détoure pour les fans de la saga ou les aficionados de Beat em Up.

Mon avis

Que dire, hormis merci Dotemu pour cette suite de qualité, étant un fan de la première heure sur la saga Streets of Rage, je ne peux que saluer le travail accompli sur ce quatrième opus.
Une qualité graphique digne d’un dessin animé, une jouabilité digne d’un SOR, revoir les anciens ennemis de mon enfance à coter de nouveau, rejouer avec Axel qui restera l’un de mes personnages fétiche.
Et le prix du jeu quant à lui, pour moins de 25 € à vous les joies de la distribution de tatane et autres pains.
En matière de challenge, chacun y trouvera tatane à son pied grâce aux différentes modes de difficultés, les grands débutants pourront découvrir cet opus tandis que les plus aguerris, les guerriers dans l’âme y trouveront leurs comptes.

Je vous laisse avec la petite introduction du jeu.

Et en bonus voici le gameplay complet du jeu, redécouvert avec l’ami HerrKamper


Gameplay Street of Rage 4 avec HerrKamper

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :