[TEST] Chrono Cross The Radical Dreamers Edition – PC

Chrono Cross a connu un début difficile. Présenté comme une suite de Chrono Trigger, l’un des jeux de rôle les plus appréciés jamais créés, mais bien que les deux se déroulent dans le même monde, il existe de grandes différences. Chrono Trigger a été créé par une super-équipe de développeurs comprenant Hironobu Sakaguchi (Final Fantasy), Yuji Horii (Dragon Quest) et Akira Toriyama (Dragon Ball). Il est souvent cité comme l’un des plus grands jeux jamais réalisés. Cette équipe n’a pas continué avec la série, et bien que Chrono Cross ait été largement bien accueilli au lancement, son héritage n’a jamais atteint les mêmes sommets que son prédécesseur. Cela a toujours été cette suite étrange avec des mondes parallèles, une histoire déroutante et beaucoup trop de personnages.

Chrono Cross

À propos de Chrono Cross

Chrono Cross n’est pas une suite directe de Chrono Trigger mais plus une sorte de successeur spirituel qui se déroule dans le même univers. La vanité centrale du monde fantastique du jeu est l’idée de mondes parallèles. Le protagoniste Serge se retrouve dans une version presque identique de son propre monde avec une différence : dans celui-ci, il est mort très jeune. L’histoire devient alors extrêmement étrange et alambiquée à partir de là, impliquant un peu de tout, d’une panthère parlante maléfique à un puissant superordinateur. Serge fait des allers-retours entre les mondes, recrutant de nouveaux membres de l’équipe (il y a 45 personnages jouables) dans le but d’apprendre les mystères de son passé et des différents mondes.

Chrono Cross a beaucoup d’autres choses à faire. Le monde étrange est un endroit fascinant à explorer, un mélange intrigant de fantaisie et de science-fiction rempli d’arrière-plans magnifique. Le jeu a une tournure intéressante sur les batailles au tour par tour, avec un système d’endurance qui vous oblige à prendre des décisions importantes sur la façon dont vous utiliserez vos actions et une utilisation de la magie qui fonctionne un peu comme dans Final Fantasy VII.

Bande son de Chrono Cross

La bande originale est l’un des meilleurs de tous les jeux vidéo (Il en existe pleins tout aussi merveilleuse), une magnifique collection de Yasunori Mitsuda qui contient l’une de mes compositions préférées, « Shore of Dreams (Another World) ». Quand cette chanson commence sur la carte du monde, je stop quelques instants afin de l’écouter. (En fait, je l’écoute pendant la rédaction de cet article.) Il y a un coté propre aux RPG de l’ère PlayStation qui (pour la plupart) n’existe plus, mais elle est parfaitement retranscrite dans Chrono Cross.

OST Chrono Cross

Amélioration de cette version

L’amélioration la plus évidente est les visuels, les modèles de personnages ont maintenant l’air plus nets et plus clairs tandis que, en revanche, les arrière-plans pré-rendus ont maintenant une ambiance picturale, presque impressionniste. (Les développeurs ont utilisé une combinaison de mise à l’échelle de l’IA et de restauration manuelle pour obtenir cet effet.) J’aime le contraste, mais c’est certainement un choix qui pourrait ne pas plaire à tout le monde. Vous avez également la possibilité de revenir aux graphismes d’origine, bien que, ce qui est ennuyeux, l’échange entre les styles visuels nécessite un redémarrage complet du jeu. Les cinématiques conservent également leur aspect original, ce qui peut être un peu choquant si vous jouez avec l’option graphique remasterisé.

Retro VS Remaster

D’autres ajustements incluent une option d’avance rapide et un mode automatique pour les combats afin que vous puissiez vous concentrer sur l’histoire et l’exploration. Ceux-ci sont agréables, en particulier pour dépasser certaines des sections les plus fastidieuses du jeu, mais le remaster manque certainement d’une fonction de sauvegarde manuelle. J’ai joué sur la version PC et il y a de longs écarts entre les points de sauvegarde qui rendent le jeu assez punitif à la moindre erreur.

Le petit plus qui fait plaisir

L’ajout le plus intéressant est un jeu peu connu appelé Radical Dreamers. C’était un roman visuel qui a été lancé en 1996 exclusivement sur le Satellaview au japon, un add-on pour la Super Famicom. C’est un roman visuel qui a été présenté comme une histoire secondaire à Chrono Trigger, mais il met également en place une grande partie des prémisses et des personnages dans la suite. Essentiellement, il sert de pont entre Chrono Trigger et Chrono Cross, et maintenant il est disponible avec une traduction officielle en Français pour la première fois.

Mon avis

Note : 3.5 sur 5.

Square Enix aurait certainement pu faire plus pour célébrer Chrono Cross dans ce package (rendre Chrono Trigger disponible serait également une bonne idée pour les fans). Mais même dans un package sans fioritures, Chrono Cross reste un excellent jeu. Et les choses qui l’ont fait devenir culte au départ, le récit complexe, l’énorme casting, le monde étrangement convaincant, sont la force qui le rend intéressant plus de deux décennies plus tard. Un titre à découvrir ou redécouvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contenu protégé
%d blogueurs aiment cette page :