[TEST] Actraiser Renaissance, le retour d’un titre mythique de la SNES

Actraiser

Il est inutile de vous indiquer ma joie lorsque Square Enix a annoncé Actraiser Renaissance et quel ne fût pas mon impatience de voir le titre arriver dans ma bibliothèque Steam, tout droit tombé du ciel, comme un Dieu descendant vers la contré de Filmore. Actraiser est de loin l’un de mes jeux préférés sur super Nintendo. Il offrait aux joueurs de l’époque une combinaison hors du commun entre un jeu de plate-forme/Action et un jeu de stratégie à la Populous (un peu comme si un savant fou avait fusionné Golden Axe et Sim City), tout en conservant sa propre âme et non une pâle copie de titre déjà connue grâce à son design époustouflant, sa musique envoûtante et son histoire de guerre entre le bien et le mal.

Actraiser Renaissance : Remaster ou Reboot ?

Actraiser Renaissance n’est pas un remaster, ni même un remake. Le titre à plus l’âme et l »esprit de renouveau comme un hommage à Quintet (studio de développement du jeu original sur SNES en 1990 au Japon et 1993 en Europe). À la tête de cette renaissance se trouvent le studio Sonic Powered, qui sont probablement mieux connus pour la série From The Abyss sur DS. Ils ont su garder l’essence et l’âme du jeu original, jusqu’à l’incroyable bande son de Yuzo Koshiro. Un frisson a parcourus mon corps dès les premières notes du titre d’ouverture, et la musique tout au long de votre aventure n’en es pas moins sublime et accompagne bien chaque niveaux.

À propos d’Actraiser Renaissance

Vous incarnez le rôle du Maître, le Seigneur de la Lumière, qui descend des cieux pour empêcher le roi démon de répandre le mal à travers le monde. Difficile de cacher les thèmes quasi-religieux présents dans le titre original et les choses ne sont pas différentes ici. Vous êtes un Dieu, qui à pour mission d’accomplir des miracles, aider par un ange afin d’obtenir l’amour et la ferveur de vos disciples. Le tout en combattant d’autres divinités et créatures mythiques comme le centaure pour ne citer que lui. Le tout dans une combinaison de plate-forme et des phases de simulation à la Populous ou vous aiderez les êtres humains à accroitre leurs civilisations ainsi que leurs connaissances .

Des phases de gameplay plus complexe

Actraiser Renaissance est beaucoup plus grand et plus approfondi que le titre d’origine. Le titre comporte plus d’étapes et beaucoup plus de choses à faire dans les phases de construction du monde. Là où la version SNES comporte un équilibre parfait entre la plate-forme est la gestion du monde, dans Renaissance Il y à toujours une mission à accomplir, un raid de monstre sur la ville à gérer, ou un être humain qui souhaite votre bénédiction ou que vous lui montriez la voie à suivre. L’univers d’Actraiser se ressent bien dans Renaissance, mais certaines cinématiques peuvent sembler intrusive pour certains (mais ne gâche en rien l’expérience de jeu et accroît à mon sens l’interaction avec les humains). Les situations de tower defense sont fréquentes, et une fois la jouabilité de ces phases comprises elle ne seront pas un obstacles à votre progression.

Sur PC, le titre est agréable à jouer et j’ai personnellement apprécié le temps passé à découvrir cette version Renaissance. Le style graphique peut paraître étrange ou old school pour les nouveaux venues, mais il colle avec le titre original sans allez dans l’excès. il es parfois difficile cependant au début de savoir quel sont les structure qui peuvent être détruites des décors, mais au fil de l’aventure vous les verrez facilement (votre œil de divinité doit ce familiariser avec l’environnement). De plus, lors de victoire vous récolterez en plus de la faveur des humains, des parchemin d’EXP qui vous permettrons d’augmenter le niveau des héros qui protège votre ville (Philotos étant le premier du genre).

Actraiser

Un titre répétitif, mais quel jeux du genre ne l’est pas

Certains combat sont répétitif et peuvent manquer pour certains d’un peu de combo dans certains jeux d’action moderne, mais garder à l’esprit qu’il s’agit ici d’un reboot d’un jeu SNES, loin voir très loin de ce genre de préoccupations. Les boss sont vraiment cool et varié de part leurs aspect graphiques et leurs attaques respectives. Par contre ne vous attendez pas à un bestiaires survit aminés dans les phases de plateformes et de simulation, mais le plaisir ne s’en retrouve pas amoindris, hormis quand un oiseau ou tout autres ennemies volants vous stop lors d’un saut.

Que vous dire de plus, hormis que j’aime Actraiser et que ce reboot me plait, Yuzo Koshiro est excellent pour la partie sonore et c’est une des meilleures bandes son que j’ai eu le plaisir d’écouter sur un Reboot/Remake.

Retrouvez ma découverte en live de ce reboot sur twitch

Angel’s Chill Gaming: Je deviens un dieu afin d’aider les humains dans ce remaster d’un jeu épique. – Twitch

Mon avis

Note : 4 sur 5.

Agréablement surpris par ce reboot d’Actraiser ou plutôt par sa renaissance, car pour moi il s’agit bien là d’une renaissance, remis au goût du jour mais sans pour autant tomber dans l’excès. on retrouve les joies et parfois frustration de l’époque qui me fait replonger dans les années 1993, je n’avais que 13 ans à l’époque, ça met un petit coup de vieux. Hâte de continuer à repeupler la terre et chasser une bonne fois pour toutes (encore une fois) le roi démon et ces sbires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contenu protégé
EN LIVE REJOINS NOUS !
STREAMEUR EN PAUSE
%d blogueurs aiment cette page :